nos Actions

5 jeunes Joviniens au Bénin...

Ulrich, Abdelkarim et Mohamed
fréquentent l’Espace jeunes depuis des années.
Carol et Omar y travaillent.
Ensemble,
ils partent monter leur projet solidaire à Kilibo,
commune béninoise.

Les vacances de la Toussaint seront placées sous le signe de la solidarité pour trois étudiants joviniens. Ulrich Ducrot, Abdelkarim Handichi et Mohamed Ouarzazi délaisseront Dijon pour Kilibo, au Bénin. Accompagnés de Carol Loyau et d'Omar Hammouti, respectivement en mission de service civique et animateur à l'Espace jeunes, ils vont concrétiser le projet environnemental et solidaire sur lequel ils planchent depuis plusieurs mois*. Départ le 21 octobre, retour le 30.

Tri des déchets 
et environnement

« J'avais entendu parler de ce projet, mais je pensais qu'il ne se concrétiserait jamais… jusqu'à l'arrivée de Carol », explique Mohamed, 23 ans. L'étudiant en troisième année de licence de responsable logistique s'est immédiatement investi. « Pour découvrir d'autres cultures et voir comment ça se passe ailleurs », poursuit-il.

C'est Mohamed qui en a parlé à Abdelkarim, 21 ans, étudiant en deuxième année de management des entreprises. « Je devais faire un projet humanitaire avec mon école l'an passé. Cela ne s'est pas fait, mais ça m'a fait réfléchir, explique-t-il. J'attends de cette expérience qu'elle me fasse grandir. Et de montrer que, même si on est loin, on peut donner un coup de main. »

Ulrich, lui, avait entendu parler de Kilibo par son professeur béninois de physique-chimie, au collège. « Abdel et Mohamed m'ont contacté ; les thèmes de l'écologie et de l'entraide correspondent aux valeurs que nous portons chez les Jeunes socialistes, auxquels j'appartiens », souligne ce natif du Cameroun, 22 ans, actuellement en Master 1 de droit international des affaires.

 

Le voyage qui les attend est l'une des étapes d'un projet déjà bien ficelé. Pour pouvoir sensibiliser leurs interlocuteurs béninois au tri des déchets et à l'environnement, Ulrich, Abdelkarim, Mohamed, mais aussi Carol et Omar ont eux-mêmes été formés. Ils ont visité une station d'épuration et une plateforme de compostage. Ils ont écouté les recommandations de l'ambassadrice du tri de la communauté de communes ; et se sont initiés à la culture béninoise auprès de Thérèse Brayotel, la présidente de Joigny Baobab. Association sans laquelle « le projet n'aurait pas pu se monter », souligne Frédérique Colas, adjointe au maire chargée notamment de la solidarité et de la jeunesse.

« Je pense que nous allons rentrer très humbles »

Avant même leur départ, les jeunes Joviniens ont reçu quelques conseils médicaux, notamment. Vaccinés contre la fièvre jaune, ils doivent suivre un traitement contre le paludisme, une maladie qui vient d'emporter l'un des jeunes membres béninois du comité de jumelage. On leur a conseillé de ne consommer que de l'eau en bouteille, « même pour nous brosser les dents ». « Ça ne nous a pas découragés », rassure Omar. Mais ils commencent à prendre conscience d'un certain nombre de choses. « Je pense que nous allons rentrer très humbles », renchérit Ulrich.

Les jeunes vont décoller pour six heures d'avion, puis une journée de mini-bus de Cotonou à Kilibo. Là-bas, ils sont « très attendus », assure Frédérique Colas.

(*) Yonne Républicaine du samedi 28 septembre.

Sabrina Huard