Menu Principal


Ressources

Formulaire de login

Réjouissance pour l'UVS !!!

 Réjouissance pour les membres de l’association Joigny-baobab :

Enfin l’UVS de Kilibo-gare dont on a tant parlé est en service !!! 

 Grand événement à Kilibo-gare
le lundi 29 juin 2020 :

le gongon a retenti dans tout le village,
les premiers sons pour saluer la mise en service 
de l’UVS "Nouvelle Vie". 

La veille,
le stock de médicaments financé par Joigny-baobab
a été déposé dans les bureaux de l’UVS.
Un auxiliaire de pharmacie
récemment retraité
va aider au début à sa gestion.

 Dès le matin,
toute la population se presse vers le centre de soins.

 Une dizaine de femmes en cours de grossesse
va recevoir une consultation gratuite
par les agents de santé.

Dès le lendemain,
les soins seront payants.

 Le personnel soignant
recruté par l’association de développement IREKPO,
est déjà à l’œuvre :

Madame Véronique AFOUDA
qui supervisera localement,

Madame Yvette Mamadou FALETI
responsable santé au sein d’ IREKPO,

maman Adjandjan

et
une autre aide-soignante.

Le BEN IREKPO
remercie tous ceux qui ont contribué à cette œuvre sociale
qui réconforte déjà la population de la ville de Kilibo.

Le Président IREKPO nous envoie des vidéos :

1- Enregistrement des femmes enceintes pour la prise de poids, de tension artérielle, etc.

2- 1ère consultation par l'équipe des spécialistes de la santé humaine (Yvette, Véronique, Maman...)

Les photos présentent les agents en activité :

 

Les trois agents que vous voyez sur la photo sont permanents,
en plus, il y a le gardien qui est de nuit seulement.

Il aura une infirmière permanente
juste après la supervision du Ministère de la santé.

Abel a réalisé une petite interview d'une dame
à sa sortie de consultation.
Elle exprime sa joie
concernant la mise en service du centre de santé.
Elle dit :
"Plus de tracas pour aller à kilibo
pour les petits soins médicaux, les accouchements...."
Elle souhaite vivement
que les activités du centre soient pérennes.

Il reste à la population
le soin de construire une clôture
pour éviter la divagation des animaux :
ainsi le terrain pourra être mis en culture
et apporter un petit revenu
aidant à la gestion de l’UVS.

Longue vie au Centre "Nouvelle vie" de Kilibo-gare.

 

Lettre de la Présidente
adressée à cette occasion :

 

Inauguration

Le cabinet de soins infirmiers
« NOUVELLE VIE » de KILIBO-GARE
a été inauguré !

GRANDE NOUVELLE !!!

Notre partenaire Véronique AFOUDA,
- infirmière  retraitée -
responsable de
l’Unité Villageoise de Santé de Kilibo-gare
a reçu le sésame pour
ouvrir le Centre !
...ce qu’elle va mettre en œuvre dans la semaine.

Nous allons préciser le choix des matériels complémentaires qu’il faudra financer.

   M. Emmanuel Chaffara est en voyage sur place,
nous aurons sans doute des détails.

PANNEAUX SOLAIRES pour l’Unité de Santé Villageoise de Kilibo-gare...

Ils sont posés !!!

Infirmières diplômées...

Les deux aides-soignantes
que nous avons parrainées
ont bien réussi leurs 3 années de formation.

Voici les photos de la passation de leur serment
le 20 juillet 2018 à PARAKOU
devant un public nombreux.

Belle cérémonie.

Merci à Séraphin
pour ces photos
et pour le suivi de la formation de ces deux jeunes.

Unité de santé villageoise à Kilibo-gare...

   En 2011 lors du voyage de concrétisation du jumelage (trois élus de Joigny et  la Présidente de Joigny-baobab, le personnel de santé exprime les besoins importants  du village éloigné, distant de 5 km par piste,  appelé Kilibo-gare, nécessitant un local et un équipement sur place.

 Les femmes, en particulier,  n’ont pas d’autre moyen que de se rendre à pieds voire en moto, pour aller accoucher ou faire  vacciner les enfants.

 

 Parallèlement l’association de développement de Kilibo, IREKPO, présente une étude exprimant les mêmes besoins. La population du lieu est essentiellement agricole et de condition pauvre.

 Le forage qui alimente la ville en eau potable  y est implanté.

 

  En octobre 2012, une demande de création d’une Unité de Santé Villageoise est adressée au Ministère de la santé .

  Les travaux démarrent en novembre 2013 et avancent par à coups  selon les déblocages financiers. 

  Deux ans après, le bâtiment est couvert, portes et fenêtres posées. Il reste à faire l’ électricité,  les carrelages, les  peintures et sanitaires.

  Le matériel fourni par Joigny-baobab et arrivé depuis novembre 2014  sera prochainement installé.

 

  L’Unité de santé  sera sous la responsabilité de la Sage-Femme de Kilibo-ville  et recevra un à 2 agents de l’Etat.

 

 

En 2014 : Centre de santé "KILIBO-Ville"

Personnel : Une Sage-femme : Madame  Bertille  GBAGUIDI DAVE

     1 Major ( Infirmier) :   José CODJO

     3  Aide-soignants

     1 chargé de pharmacie

     3 bâtiments : une maternité, un dispensaire, le logement de la sage-femme.

 

Un relais de santé annexe existe dans le village de Yahoui à 5 km sur le goudron, vers le sud,  avec  une Aide-soignante en permanence et un gardien.

 

Le Dispensaire n’a pas de lit d’hospitalisation, c’est essentiellement un centre de soins et avec quelques lits d’observation.

Les cas graves sont orientés vers l’hôpital de Papané à 25 km par voiture taxi.

Tests divers et vaccinations sont pratiqués sur place. Les soignants se déplacent également dans les divers villages à moto.

 

Toujours le paludisme en tête des maladies, avec les infections respiratoires ( nuisance du charbon de bois , seule source d’énergie pour l’alimentation).

 La maternité pratique environ 30 accouchements par mois. 

 De très jeunes filles 13-15 ans : 20 en 2014.  Un gros travail de prévention et de planning familial est à faire.

 

 Un travail de prévention sur le sida est pratiqué.

 

 

 Le matériel envoyé par la mairie de JOIGNY est bien utile et bien utilisé sauf le stérilisateur, faute d’assez de  puissance électrique. Les ampoules du centre grillent souvent. 

 

 Le frigidaire pour les vaccins est toujours un frigidaire à gaz.